Depuis le début d’année, plusieurs décisions du tribunal administratif relatives à des permis de construire attaqués par l’Association pour l’Application de la Loi Littoral dans le Pays d’Auray (AALLPA) ont donné raison aux titulaires des permis. Une tendance dont l’AALLPA a pris acte en se désistant d’affaires en cours. Pas de quoi cependant combler le fossé d’incompréhension entre une association qui considère que « les juges aident à contourner la loi » et des propriétaires qui se sentent « dans leur bon droit ».

Dans le hameau palantin de Bordustar, des résidents à l’année dont le permis de construire pour une extension de 50 m2 entre 2 maisons avait été attaqué par l’AALLPA viennent de recevoir une nouvelle qui met fin à un contentieux remontant à 2017 : le jugement prévu à la fin du mois devant le tribunal administratif de Rennes pourrait ne pas avoir lieu, l’AALLPA s’étant désistée.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !