De retour à Belle-île après son désarmement en 1997, l’ancien canot de sauvetage Dubarre et Corvic se trouve depuis plusieurs années à sec au fond de la saline de Le Palais. Aujourd’hui dans état qui interdit d’envisager un retour à la navigation, ce bateau, qui porte le nom de deux sauveteurs bellilois morts en mission, aura-t-il un avenir à terre ?

Après avoir été construit en région parisienne en 1959 pour la station de sauvetage de Belle-Île, le canot Dubarre et Corvic, qui a ensuite servi à Groix à partir de 1974, et même jusqu’à Honfleur, a définitivement posé l’ancre à Le Palais, en application d’une convention passée entre la municipalité et le siège parisien de la SNSM, qui est toujours propriétaire du bateau.

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !