En attendant un futur rendez-vous en chair et en os, Belle-Île entreprises a pu s’entretenir au téléphone avec Marie-Ange Portugal, une habitante de Bortifaouen qui avait 13 ans au début de l’occupation allemande. C’est donc à travers les yeux d’une dame déjà passée par d’autres épreuves que je vous propose aujourd’hui de mettre en perspective la crise actuelle.

Née en 1927, Marie-Ange Portugal avait 13 ans en 1940, au début de l’occupation allemande. A l’époque, elle vient de terminer l’école, et vit avec son frère plus jeune de 7 années et sa mère à Borcastel. « Mon père, Pierre Ribouchon, a été fait prisonnier par les Allemands à Nantes, évoque-t-elle. Et il n’est rentré qu’à la fin de la guerre. Nous pendant tout ce temps, nous avons vécu des travaux de couture de ma mère ».

Contenu (€) réservé aux abonnés !

Abonnez-vous et/ou connectez-vous pour accéder à ce contenu !