Article annonceur

Après avoir créé une entreprise principalement dédiée à la vente de matériel pour sécuriser les missions de drones, le professionnel de l’image et télépilote Denis Jeant, prend aujourd’hui un nouveau tournant en proposant des équipements de travail personnalisés pour les professionnels de différents secteurs. Fortement dépendant de la vente à distance, il entreprend à cette occasion de s’orienter davantage vers le marché local.

Votre activité de pilote de drone et d’organisateur de stages photos donnent une image très spécialisée de votre site de vente en ligne, qui d’ailleurs s’appelle Safety drone. Quels produits vendez-vous le plus ?

Pour l’instant, je vends surtout des articles en relation avec les activités autour du drone. Par exemple, cela peut être des boosters d’antennes, qui améliorent la stabilité du signal radio, ou alors des plaques d’enregistrement, qui portent un numéro d’identification obligatoire pour tous les appareils à partir de 800g.

Qui sont vos clients ?

Bien que j’aie parmi mes clients quelques particuliers, je travaille surtout avec des professionnels, qui sont souvent des indépendants comme moi. Mais il m’arrive aussi de traiter avec des administrations. Par exemple, j’ai eu des achats de l’INRA, de la Direction générale de l’armement, de la DDTM de Corse, de la région Aquitaine et, tout dernièrement, de l’école de pilotes de drone de l’armée de terre, qui m’a commandé une palette de panneaux routiers de signalisation de drones avec leur lest. Je fais principalement mes envois en France, mais j’ai très régulièrement des demandes dans les territoires d’Outre-mer, comme à Mayotte, où j’ai par exemple fourni une université à la demande d’un professeur de géographie. A l’étranger, j’ai livré en Belgique, en Suisse, et au Luxembourg.

Dans le cas d’une petite structure comme la vôtre, sans salariés, ces circuits d’exportation et la présence d’administrations parmi vos clients peuvent surprendre. Comment arrivez-vous à être compétitif sur ces marchés ?

Pour les entreprises comme la mienne, la difficulté est de rassurer des clients qui peuvent se demander si on sera capable de tenir nos engagements. Evidemment, un gros groupe a des finances que je n’ai pas. Et, comme pour toutes les entreprises de ma catégorie, le problème principal est de faire les bons arbitrages pour pouvoir disposer au bon moment de la trésorerie nécessaire : pour chaque commande qu’on me passe, je dois pouvoir avancer l’argent et payer mon fournisseur.

Comment réussissez-vous à inspirer confiance ?

Du point de vue de l’image, la première impression transmise par mon site internet safety-drone.shop est primordiale. Je l’ai conçu moi-même, et passe beaucoup de temps à toujours essayer de l’améliorer. Mais ce qui fait véritablement la différence est de démontrer son professionnalisme, notamment en étant très réactif et disponible pour du conseil. Régulièrement, des clients s’étonnent quand ils se rendent compte que je suis sur une île, car je fais ce qu’il faut pour que les délais de livraison soient les plus courts possibles. Hormis quelques jours dans l’année où les tempêtes bloquent tout, je pense avoir réussi à ce que l’insularité ne soit pas un handicap pour mon activité de vente.

Du point de vue des produits, quelle est votre « plus-value » ?

Exemple d’un gilet marqué pour les sessions de vol de drone réalisé à Belle-Ile par Denis Jeant.

Pour certains produits, comme les chevalets de signalisation marqués pour le drone, je suis fabricant, et ai été le premier à les commercialiser. Même si aujourd’hui, certains ont commencé à me copier… Il m’arrive aussi d’être le seul distributeur en France d’articles très spécifiques, comme en ce moment pour un produit polonais pour lequel il n’existait aucun manuel d’explication : j’ai donc rédigé moi-même une notice de 19 pages en français ! Pour tout ce que je commercialise, mon critère de sélection est de donner la préférence à des produits de la zone euro. Mais évidemment, parfois on ne peut pas éviter d’acheter du matériel chinois…

Vu votre mode de vente, en ligne, hormis quelques retards de livraisons, votre activité n’a pas été impactée par le confinement. Pour autant, ne vous sentez-vous pas concerné par l’idée que, du point de vue économique, il y aura un « avant » et un « après » déconfinement ?

L’été dernier, en plus de ses traditionnels stages photo, Denis Jeant a débuté une formule de stage pour apprendre à un large public à faire des photographies de qualité avec un smart phone.

Ce qui se passe a renforcé mon envie d’implanter davantage mon entreprise localement. Actuellement, ce que je fais à Belle-Ile tourne principalement autour du secteur du tourisme, avec l’organisation de stages photos. C’est un bon complément à mon activité de vente en ligne, car, comme les missions de vol de drone, ça m’oblige à être sur le terrain, au lieu de toujours être collé à mon écran et au téléphone. Mais je pense que je pourrais aussi proposer aux artisans et commerçants locaux toute une gamme de produits personnalisés, comme des vêments de travail, panneaux, cartes de visite… J’aime cette idée car je ne souhaite pas être dans la monoculture du tourisme. Dernièrement, j’ai par exemple vendu des gants en latex à la Société interprofessionnelle de soins ambulatoires (Sisa) de Belle-Ile.

Pour vous développer localement, quel serait votre premier besoin ?

Trouver un local ! J’ai déjà investi dans une machine pour marquer moi-même des produits que je peux personnaliser à la demande à partir d’images que je réalise. Mais la place me manque pour travailler à l’aise, et entreposer mon stock.

Société en nom individuel Denis Jeant. Tél. 06.08.74.87.65 – contact@denis-jeant.fr  www.safety-drone.shop
  • Matériel pour les drones.
  • Matériel plurisecteurs: Vente de vêtements de travail, matériel de signalisation, Equipement de Protection Individuel… + Marquage des vêtements de travail, personnalisation de chevalets, plaquettes ou plaques plastiques, alu, laiton, cartes de visite, panneaux (revendeur des marques Mechanix®, Kask®, Buff®, Bollé® Safety, Chariots de transport RocknRoller®, panneaux Mistral, etc.)…

Denis Jeant. Un photo-journaliste créateur de matériel personnalisé pour les drones